Vous êtes ici

Essais réalisés à la plaque statique.

Modules apparents statiques versus modules dynamiques mesurés à la surface du sol support et des matériaux non traités
Guillaume VoisinChargé d'études Expérimentation Infrastructures - Cerema Normandie-Centre - Département Expérimentation Recherche Développement et Innovation, Gratien VinceslasChargé d’études spécialisé en instrumentation - Cerema Normandie Centre – Centre d’expérimentation et de recherche de Rouen, Delphine JacquelineChef du groupe Centre d’expérimentation et de recherche - Cerema Normandie Centre – Centre d’expérimentation et de recherche de Rouen, Michaël BroutinChef du groupe Sécurité – Structures et Éco-conception - Service technique de l’aviation civile, département Structures Adhérence

Partager l'article
Afin de mieux comprendre les différences entre les essais de caractérisation in situ de la portance du sol support et les essais au pénétromètre dynamique réalisés dans le sol support et la couche de fondation, le Service technique de l’aviation civile (STAC) et le Centre d’expérimentation et de recherche de Rouen (CER) ont réalisé une planche d’essais constituée d’une chaussée souple aéronautique type à l’échelle 1:1, présentant deux sous-planches qui se distinguent par la teneur en eau du sol support. Cet article en présente les premières conclusions.

Poursuivre la lecture ? abonnez-vous

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Revue RGRA