Vous êtes ici

Un des objectifs du jumelage concerne la mise en œuvre d’un dispositif de contrôle des infrastructures aéroportuaires, comme ici à l’aéroport de Béjaïa.

Sécurité des infrastructures routières et aéroportuaires algériennes
Un jumelage réussi avec l’Union européenne
Smail HamlatConseiller résident de jumelage (CRJ) - Cerema, Ferhat HammoumChef de projet France-Belgique - Ifsttar, Jean-François GailletChef de projet Belgique - IBSR (devenu VIAS), Abdeldjalil SabbaHomologue du CRJ - Organisme algérien de contrôle technique des travaux publics (CTTP), Latifa HouariExpert économiste - Programme d’appui à la mise en œuvre de l’accord d’association (P3A)

Partager l'article
Le jumelage DZ21 vise à soutenir l’effort engagé par l’État algérien dans le diagnostic et l’entretien de son réseau routier ainsi que l’amélioration de la sécurité routière des usagers de la route. Cet accompagnement veille à intégrer la composante sécurité routière dans l’ensemble des phases du processus de planification, de la conception à la gestion de l’infrastructure routière. Un autre volet de ce jumelage est dédié au renforcement des outils de dimensionnement, de suivi, de contrôle et de réception des infrastructures aéroportuaires.

Poursuivre la lecture ? abonnez-vous

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Revue RGRA