Vous êtes ici

Dégradation des chaussées aéronautiques
Étude de la fissuration de fatigue par le haut
Amir SadounDoctorant - Service technique de l’aviation civile, Arnaud MazarsIngénieur Innovation routière - Cerema, Michaël BroutinChef du groupe Sécurité – Structures et Éco-conception - Service technique de l’aviation civile, département Structures Adhérence, Ichem BoulkhemairChargé d’études - Service technique de l’aviation civile, Marc HuaultChef du service Infrastructures - Aéroport de Toulouse-Blagnac

Partager l'article
En 2013, l’aéroport de Toulouse-Blagnac a constaté une accélération des dégradations visibles en surface de l’une de ses pistes constituée de dalles béton renforcées en enrobés. Un maillage de fissurations reproduisant la géométrie des dalles de béton originelles est apparu en surface, et les carottages ont montré qu’il s’agissait de fissurations par le haut ne pénétrant pas la couche de base en enrobés. Pour comprendre ce phénomène nouveau, plusieurs investigations ont été réalisées en partenariat entre le STAC, le Cerema, ATB et Airbus. Une première modélisation aux éléments finis a par ailleurs mis en évidence l’apport du comportement viscoélastique des enrobés.

Poursuivre la lecture ? abonnez-vous

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Revue RGRA