Vous êtes ici

Usage des bétons et étanchéité des ouvrages d'art
Bernard HéritierPrésident - RGRA

Partager l'article

Dans le dossier béton, il est question de sécurité avec les barrières en béton, d’écrans antibruit, de solutions urbaines pour lutter contre l’imperméabilisation des sols et de béton à plat.

Les guides concernant les bétons drainants et l’entretien sont brièvement présentés.

Un point est consacré au recyclage avec le rappel des conclusions du projet national Recybéton et une application qui concerne un chantier sur la plate-forme aéroportuaire de Paris-Orly.

Trois sujets sont plus particulièrement développés :

  • Les giratoires, où le béton, en particulier le béton armé continu (BAC) sur grave-bitume (GB), constitue une solution efficace pour faire face aux fortes sollicitations par des charges lourdes et des efforts tangentiels.
  • Il est toujours question de BAC sur GB avec un important retour d’expérience de sections expérimentales anciennes qui ont démontré la pertinence de cette solution, en Charente et sur la RN 4.
  • Le béton compacté routier (BCR) est à l’honneur dans deux articles : le premier décrit une expérimentation récente en Saône-et-Loire ; le second présente une expérimentation en Algérie, près de M’Sila.

Au cours de l’année écoulée, l’entretien des infrastructures a été un sujet largement évoqué. Il coïncide avec une actualité politique et budgétaire riche (LOM) et, de façon plus dramatique, avec des accidents de ponts, celui de Gênes étant le plus spectaculaire et le plus inacceptable.

Cet événement rappelle que la surveillance et l’entretien des ouvrages sont une nécessité absolue. C’est le message de plusieurs articles du dossier étanchéité, qui rappelle les dispositions à prendre en s’appuyant sur un important savoir-faire. Mais le suivi n’est pas systématique et le financement des travaux d’entretien, voire des diagnostics, n’est pas toujours possible.

La qualité des étanchéités est un facteur clé pour protéger les bétons et leurs aciers, les ouvrages métalliques ou en bois. Le coût de cette partie d’ouvrage est minime par rapport à l’investissement initial. Les solutions existantes sont multiples et validées. Des innovations sont également présentées, comme l’utilisation du béton fibré à ultra hautes performances (BFUP) pour la réparation ou l’entretien, une technique à développer.

Sommaire

Editorial

Dossier Béton et infrastructures

Dossier Étanchéité des ouvrages d'art

Focus

MPP

Revue RGRA